Le CA

Membres du conseil d’administration de la SEMQ depuis l’assemblée générale de septembre 2016

Contact : SEMQ.secretaire[a]gmail.com ou SEMQ.tresorier[a]gmail.com

Robert Marcoux (président). Professeur adjoint en histoire de l’art médiéval au Département des sciences historiques de l’Université Laval (Québec). Influencées par l’anthropologie historique des images et du corps, ses recherches portent sur les représentations de la mort et de la résurrection dans l’Occident médiéval.

Piroska Nagy (vice-présidente). Piroska Nagy est professeure au Département d’histoire de l’Université du Québec à Montréal. Historienne des phénomènes affectifs et sensibles dans l’Occident médiéval, ses recherches actuelles portent avant tout sur les structures de l’affectivité médiévale et ses représentations, sur les rapports des réalités affectives avec le corps, la raison et les cinq sens dans le contexte religieux du Moyen Âge central (XIe-XIIIe siècles).

Véronique Olivier (secrétaire). Véronique Olivier est doctorante en histoire médiévale en cotutelle à l’Université de Montréal et à l’Université de Nice sous la codirection de Philippe Genequand et de Michel Lauwers. Ses travaux s’intéressent à l’hagiographie, récit stylisé et normatif parlant du passé, étudiée au prisme de la représentation du temps de l’Occident chrétien médiéval, qui est à la fois cyclique, typologique et linéaire, cet angle d’analyse permettant de la considérer comme un discours apparenté à l’historiographie médiévale, et ce, à partir de l’exemple du discours hagiographique sur les saints évêques provençaux conçu du Xe au XIVe siècle.

Catherine Dubé (trésorière). Catherine Dubé est doctorante en histoire du Moyen Âge à l’Université se Sherbrooke sous la direction de Geneviève Dumas. Son projet de recherche s’intéresse aux questions d’hygiène publique et de salubrité urbaine en France méridionale.

Geneviève Dumas (directrice de rédaction Memini TD). Spécialiste de l’histoire de la santé et de l’histoire urbaine autour de la Méditerranée au Moyen Âge, Geneviève Dumas est professeure au Département d’histoire de l’Université de Sherbrooke. Ses recherches sur la transmission des savoirs entre Orient et Occident se placent dans le courant de l’histoire sociale des concepts et des idées dans une perspective pluridisciplinaire. Elle dirige la revue Memini. Travaux et Documents depuis depuis 2010.

Raphaëlle Décloître (membre)Doctorante en cotutelle entre l’Université McGill et l’Université Grenoble Alpes, sous la direction d’Isabelle Arseneau et d’Estelle Doudet, Raphaëlle Décloître s’intéresse aux écritures allégoriques de la fin du Moyen Âge. Sa thèse porte plus spécifiquement sur les récits allégoriques du second XVe siècle et du début du XVIe siècle, forme tardive qui se situe à un moment charnière, où la tradition sur laquelle elle s’appuie de manière directe a cessé d’être la manifestation prédominante de l’allégorie.

Stéphanie Plante (membre). Étudiante à la maîtrise au département des littératures de langue française de l’Université de Montréal. Stéphanie Plante a réalisé le bandeau du site de la SÉMQ et se charge de la communication visuelle de la société (affiches par exemple). Son mémoire, dirigé par Gabriele Giannini et intitulé « Récits de croisade et digression : La Conquête de Constantinople de Robert de Clari », examine les fonctions et les mécanismes de la digression au sein de textes littéraires à teneur historique en s’appuyant sur le témoignage de Robert de Clari, petit chevalier picard improvisé clerc dont l’œuvre unique, rédigée vers 1216, fut l’une des premières à marquer l’émergence de l’historiographie française en prose.

Les commentaires sont fermés.